Réduction d’impôt : comment bien s’y prendre ?

Le paiement d’impôt est une des choses qui pèsent très lourd sur les investisseurs. Mais, il existe des moyens pour réduire le chiffre élevé de vos impôts. Il vous suffit pour vous de faire usage de certaines astuces pratiques pour voir votre paiement d’impôt déchargé. Nous verrons quelques de ces astuces pratiques dans la suite.

Faire d’investissement dans la défiscalisation immobilière

Grâce à aux dispositifs qui accompagnent la défiscalisation immobilière, vous obtiendrez des réductions considérables sur le paiement de vos impôts. La loi Pinel par exemple est un des dispositifs qui vous donne ce privilège. Avec la loi Pinel, les propriétaires de location en construction, en rénovation neuve verront leurs impôts réduits. Pour des détails sur ce dispositif, rendez vous ici.

D’autres dispositifs comme les lois Bouvard et Malraux offrent également les mêmes possibilités de réduction de la somme d’impôt à payer. Aussi, la loi monuments historiques donne de pareille possibilité de réduction sur l'impôt.

Faire de dons

C’est banal, mais réel. Faire des dons permet bien de diminuer votre impôt à payer. Par exemple, lorsque vous faites un don pour une association ou une organisation, un don d’intérêt général et/ou d’ordre public, vous bénéficierez d’une réduction d’impôt allant à 66 % du don. Un pourcentage du revenu imposable reste dans une limite de 20.

Pour des dons aux organismes au secours des personnes en difficultés, la réduction s’affiche élevée. En 2018, les versements de don allant à 537 euros reçoivent jusqu’à 75 % de réduction.

Engager un salarié à domicile

Parmi les différents moyens pour réduire son impôt, engager un salarié chez vous est également un. Lorsque vous employez un salarié à domicile, cela vous fait bénéficier des réductions sur votre paiement d’impôts. Il s’agit en effet des crédits d’impôt à recevoir. Peut profiter de cet avantage fiscal celui qui exerce un emploi à domicile en France.

En effet, le crédit d’impôt correspond à la moitié de vos dépenses sur l’emploi à octroyer au salarié.

Share